Equi-Info-Developpement asbl

 


Ces tableaux que l'on CROYAIT anciens...


Du 26 novembre 2004 - 28 février 2005

Exposition "Fake - not fake".

Restaurations - reconstructions - falsifications.
La conservation des Primitifs flamands en Belgique (± 1930-1950)"
Musée Groeninge, 12 Dijver 8000 Brugge
Ouvert tous les jours de 9 heures 30 à 17 heures, sauf le lundi
Entrée : 8 € / 5 € (ticket combiné pour le Musée Groeninge et la Maison Arents)
Gratuit pour les enfants de moins de 13 ans & pour les Brugeois
Infotel: 050/44.87.12


Exposition consacrée aux falsifications, aux attributions erronées, aux copies et aux restaurations lourdes.
Avec ce projet, le Musée Groeninge prend l'importante initiative de lancer pour la première fois en Belgique une discussion publique et controversée à propos du secteur de transition entre la restauration et la contrefaçon.
Cette exposition se concentre sur les Primitifs flamands grâce à la composition des collections brugeoises et l'histoire de leur collection.
L'œuvre de l'artiste peintre, du marchand d'œuvres d'art et du restaurateur Jef van der Veken (1872 - 1964), un homme qui est connu comme étant l'un des fondateurs de la restauration de peintures anciennes en Belgique, est au centre de l'exposition.

En collaboration avec le Laboratoire d'étude des œuvres d'art par les méthodes scientifiques de l'Université de Louvain La Neuve.


Jef van der Veken


Ci-dessus : Le peintre-restaurateur Joseph Vanderveken, dans son atelier, restaurant la copie du portrait de Jean Carondelet II par Jan Cornelisz. Vermeyen (ce tableau est conservé aux Musées royaux des Beaux-Arts de Bruxelles).
Cliché R. Gaffé, non daté (A122265) et cliché KIK-IRPA B108052.






Exposition à visiter absolument !!
C'est vraiment surprenant, ce Jef van der Veken est mon arrière-grand-père et j'y ai la confirmation (je le savais déjà par les récits de famille) que plusieurs tableaux attribués depuis toujours à de grands maîtres sont en fait à 85% de sa main..
Le reste des peintures originales de ces tableaux ayant disparu...
Suite au du vol en 1934 du panneau dit "des juges intègres" de l'Agneau mystique de Van Eyck (jamais retrouvé), le chef- d'œuvre de mon arrière-grand-père fut la recréation de ce panneau.
Cette reproduction, commandée afin que le triptyque reste complet, est tellement parfaite, que mon arrière-grand-père fut arrêté après l'avoir livrée, sous accusation d'avoir, non pas recréé un panneau, mais, tout simplement volé et rendu l'original contre payement...
Quand la police vint le chercher, pour rassurer sa compagne affolée, il lui dit de ne pas s'en faire et que cette arrestation était pour lui le couronnement de sa carrière !
Pour prouver son innocence, il lui a suffit de faire remarquer la ressemblance d'un des juges du panneau récréé avec LéopoldIII, le roi de l'époque..
Cette copie extraordinaire fut vendue en 1951 à la fabrique d'église de Saint-Bavon à Gand et se trouve toujours dans la cathédrale

Isabelle Dolphijn



Pour plus d'informations :
- Dossier de presse
- Site web du Musée
- Article paru dans la Libre Belgique
- Vingt-cinq ans de recherches en Belgique sur les Primitifs flamands Bilan (résumé du séminaire d'histoire de l'art de l'IRPA)
-
UCL Fake-not Fake ? L’activité du restaurateur Joseph-Marie Van der Veken (Anvers, avril 1872-Ixelles, mars 1964)

 

 


webmaster - Copyright Equi-Info-Développement 1999-2016 Devis gratuit : contactez-nous !